A la découverte de la Chapelle St Blaise des Simples et DU CYCLOP

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Les élèves de TB3PB et 1B3MCI- MVA accompagnés de leurs professeurs Mesdames, BOUCHER, RIVALIN, RENOIR, Mr DESGRIPPES et de STEVEN (AE) se sont rendus à Milly-la-forêt, découvrir le 29 Septembre 2016 La chapelle St Blaise des Simples, et le cyclop.

Le matin était consacré à la visite de la chapelle Saint‑Blaise des Simples qui fut construite au XIIe siècle. La « Maladrerie St Blaise » est un lieu où l’on soignait les lépreux de la région. La particularité de celle-ci est d’être l'unique témoignage d'une léproserie datant du XIIe siècle. Saint Blaise avait la réputation d'être guérisseur et de soigner les hommes et les animaux par la prière mais surtout par les plantes médicinales, appelées "simples".

La lèpre est une maladie infectieuse due à une bactérie qui touche les nerfs, la peau et les muqueuses. Au cours de la maladie, les lépreux pouvaient perdre leurs membres devenus noirs. C’est heureusement une maladie qui, aujourd’hui, est soignée plus facilement qu’à l’époque.

La chapelle est entourée d’un jardin botanique remplis de plantes médicinales, telles que la valériane, l’arnica, la menthe…

Les murs intérieurs de la chapelle ont été décorés par Jean Cocteau. Romancier, homme de théâtre et de cinéma, peintre et dessinateur, Jean Cocteau demeura à Milly-la-Forêt de 1947 à sa mort en 1963.

Pour honorer Saint-Blaise, Jean Cocteau choisit "les Simples" comme thème unique. Il recouvra donc les murs de diverses peintures représentant plusieurs types de plantes médicinales. A l’entrée autour de la porte se trouve la célèbre menthe de Milly avec son écusson « M ». Sur le mur du fond sont réunis plusieurs personnages dont un ange veillant sur les soldats malades, et Jésus crucifié.

Sur le sol, se trouve la tombe de Jean Cocteau enterré avec son fils adoptif.

L’après-midi fut consacrée, à la visite du CYCLOP au cœur de la forêt de Milly la Forêt Après être arrivés en bus, nous sommes descendus et sur le chemin. Après 5 petites minutes de marche, nous arrivâmes devant une grande grille en fer verte, où, derrière se tenait l’immense Cyclop. Nous pénétrâmes à l’intérieur du site et le découvrîmes dans sa totalité.

Le cyclop, qui représente un monstre avec un œil en plein du milieu du front, est une œuvre créée par Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. Il faut savoir que le chantier du Cyclop a été commencé en 1969, 25 artistes participèrent à son élaboration et pendant près de 25 ans.

Il fut ouvert et inauguré en 1994. Ce titan est fait de béton et de métal recyclé et mesure près de 22.5 mètres. Les 350 tonnes de métal proviennent de décharges. Les artistes souhaitaient ainsi dénoncer la société de consommation des années 1960/1970.

Cette sculpture est située au plein cœur de la forêt pour que les promeneurs tombent sur elle de façon soudaine. Les artistes souhaitaient en effet, créer un musée ouvert et différent. Ils désiraient que cette sculpture soit accessible gratuitement à tous et tout le temps. Mais malheureusement, suite à de nombreux actes de vandalisme les artistes décidèrent de confier leur œuvre à l’état pour le franc symbolique pour que celle ci soit entretenue.

Après avoir observé l’extérieur de l’œuvre, nous sommes entrés à l’intérieur et y avons découvert beaucoup d’œuvres créées par les artistes qui ont participé à la construction du Cyclop. Beaucoup d’œuvres sont interactives et l’intérieur est plein de surprises….

L’intérieur est un labyrinthe sur trois étages, c’est un musée vivant car nous sommes acteurs du fonctionnement de cette machine géante. Nos 5 sens nous furent forts utiles pour pouvoir analyser la totalité de cette œuvre.

Notamment avec l’œuvre qui a retenu toute notre attention, qui met notre ouïe et toucher en éveil, est un plafond de 800 tubes d’aluminium. Pour la faire fonctionner il suffit de traverser cet énorme carré pour pouvoir entendre le son de magnifiques cloches qui vous « percerons » les oreilles.

Les miroirs sont omniprésents. Il y avait aussi beaucoup d’œuvres créées par de nombreux artistes et amis du couple dont des structures très colorés de Niki de St Phalle.

Mais n’oublions pas que le CYCLOP est un titan, chaque partie du corps est donc représentée

Le cerveau, occupe une place centrale de l’œuvre, les neurones sont caractérisés par des boules qui circulent dans le mécanisme de l’œuvre. La langue du CYCLOP se compare à un toboggan, sur laquelle l’eau s’écoule. L’oreille mobile a été créée pour que le CYCLOP puisse écouter la nature, plus le bruit est intense plus l’oreille bouge.

Pour conclure, si vous voulez passer une bonne journée seul ou en famille, venez au CYCLOP. C'est un endroit où tout le monde apprend en s'amusant. Ce que nous vous racontons là, reflète notre propre expérience du CYCLOP, à vous maintenant de vous forger la vôtre.

Les élèves de la classe des TB3 PB 2016-2017